Première réunion pour l’abandon du projet d’EPE

Une première réunion des personnels pour discuter du projet d’Etablissement Public Expérimental (EPE) toulonnais s’est tenue ce Vendredi 26 Janvier 2024 à 12h30 en B105. Cette réunion était appelée par l’ensemble des organisations syndicales de l’université : SNESup-FSU, Sud Education Var, FO ESR, CGT FERC-Sup, UNSA Education et SNPTES-UNSA. L’ensemble de ces organisations exigent l’abandon-retrait du projet d’EPE. 25 collègues ont été présents lors de cette réunion.

La réunion a permis de présenter les possibles conséquences d’un tel projet, à partir de l’ordonnance de 2018 qui donne la possibilité de créer un EPE et d’exemples concrets. Pour toute information, des articles sont disponibles sur notre page de campagne.

La discussion a permis de clarifier certains points et certaines nécessités pour le futur de la campagne :

  1. Un nombre important de collègues n’est pas au courant du projet en cours de discussion, de ses conséquences possibles et du calendrier serré (entrée dans l’EPE avant le 1er janvier 2025).
  2. Il reste des points à clarifier dans l’étude de ces établissements publics expérimentaux. Depuis 2018, les exemple des 16 établissements qui sont entrés dans une phase d’expérimentation illustre la diversité et les extrêmes auxquels nous pouvons aboutir.
  3. Le Président a reçu du CA du 12 décembre 2023 un mandat pour “la poursuite du travail exploratoire dans la perspective d’un projet structurant de l’ESR métropolitain.” Des collègues présents, membres du CAc, ont fait état que le dernier CAc avait demandé au Président d’élargir les possibilités de formes quant à un regroupement territorial de l’ESR sur la métropôle. Parmi ces formes, il est possible que le regroupement soit une Convention de Coordination Territoriale (CCT) aussi prévue par l’ordonnance EPE de 2018. Pour autant, si le mandat est ainsi exprimé, le texte de présentation au CA reste focalisé sur l’EPE.

En conclusion, la majorité des personnels présents a estimé qu’il faut :

  1. Informer davantage les collègues de l’établissement sur l’ordonnance et ses conséquences possibles.
  2. Se réunir de nouveau rapidement pour définir les modes d’action.

En conséquence :

  1. Le SNESup-FSU a contacté l’ensemble des organisations syndicales de l’université pour se rencontrer de nouveau et préparer la suite de la campagne.
  2. Le SNESup-FSU préparera dans l’unité, un dossier plus complet pour préciser les mots d’ordre tout en complétant les explications.
  3. Le SNESup-FSU met à disposition des collègues un article où sont compilés les documents qui donnent l’état des avancées du projet au moment de l’écriture de ce compte-rendu.
  4. Le SNESup-FSU se prononce pour la tenue prochaine d’une Assemblée Générale des personnels appelée par l’ensemble des syndicats de l’université pour le retrait du projet d’EPE.